La déclaration d’impôts 2018 des VDI

Bonne nouvelle, avec votre statut VDI, la déclaration d’impôts est assez simple à remplir. Attention, nous parlerons ici des Vendeurs à Domicile Indépendants, cela ne concerne pas les Auto-entrepreneurs ou Agents commerciaux. Le statut VDI a cette particularité qu’il bénéficie d’un statut assimilé salarié au regard de la protection sociale et d’un statut d’indépendant au regard de l’administration fiscale.

Déclarer votre activité de VDI et vos revenus

Dès la signature du contrat VDI, une Déclaration de début d’activité doit être faite au Centre de formalités des entreprises de l’URSSAF. Les revenus issus de l’activité de vente à domicile sont ensuite soumis à l’impôt. C’est la Déclaration n°2042C – PRO qu’il faudra utiliser pour déclarer ces revenus de professions non salariées. Vous êtes VDI Mandataire, vos revenus doivent être déclarés dans la catégorie BNC (Bénéfices non commerciaux) sous deux conditions : -        Vos recettes (commissions) sur 2017 n’excèdent pas 70 000€ hors taxe (remboursement de frais compris). -        Votre activité n’est pas soumise à la TVA ou bien vous bénéficiez d’une franchise de TVA si vos revenus sont inférieurs à 33 200€. Pour les revenus entre 33 201€ et 70 000€, la TVA s’appliquera. En contrepartie, le droit à déduction de la taxe pourra s’exercer sur les dépenses faites dès moment où vous êtes devenu redevable à la TVA.

Remplir les formulaires de déclaration d'impôts spécifique à la vente à domicile

C’est dans la case 5HQ qu’il vous faudra reporter le montant de vos recettes (commissions) brutes. Aidez-vous de vos Bulletins de Précompte trimestriels pour vérifier l’exactitude des montants à déclarer. Aucune déduction n’est à faire, un abattement forfaitaire de 34% (avec un minimum de 305€ s’appliquera automatiquement sur le montant déclaré.