Le miel, un remède pour cicatriser les plaies

Le miel, utilisé depuis des millénaires pour ses nombreuses vertus, est aujourd’hui très prisé par le corps médical pour son pouvoir de cicatrisation.

La composition du miel

Composés principalement d’eau (20%) et de fructose (60%), il renferme de l’acide formique antiseptique et des inhibines, composés freinant la prolifération bactérienne. La principale inhibine est l’eau oxygénée, sécrétée par l’abeille. A cela s’ajoutent des actifs spécifiques liés à la fleur butinée. Le miel de thym, par exemple, renferme de l’acide borique utilisé autrefois sur les plaies difficiles à soigner. Acidité et inhibines s’allient donc pour stopper la prolifération bactérienne et aussi l’inflammation.

Le miel comme cicatrisant naturel

En France, c’est le Professeur Descottes, chef du service de Chirurgie Digestive à l’hôpital de Limoges qui a été le pionnier de l’utilisation du miel comme cicatrisant en milieu hospitalier. Il rappelle dans sa thèse « Le miel comme agent cicatrisant » que les plaies soignées avec du miel se referment de façon spectaculaire et en très peu de jours. Le miel permet aussi d’améliorer l’aspect des cicatrices.  

Découvrir notre crème cicatimel

Unique sur le marché, notre produit breveté “Cicatrimel +”, un miel médical cicatrisant élaboré dans le cadre d’un protocole médical, est destiné au traitement des plaies opératoires aiguës et chroniques, des plaies issues de la radiothérapie, des brûlures du premier et second degré, des ulcères et des escarres. Il procure une barrière protectrice anti-bactérienne qui permet à la fois de prévenir et de réduire la colonisation bactérienne. Associé à un pansement occlusif, il génère un environnement humide, propice à la réparation tissulaire. Un best-seller depuis sa sortie.