La déclaration d’impôts des VDI

Que vous cumuliez auto-entrepreneur et VDI, que la vente à domicile soit votre activité principale à temps plein ou qu’elle vous apporte un complément de revenus mensuellement… Qu’importe ! Vous avez dans l’obligation de déclarer fiscalement, chaque année, vos revenus.

Vous vous demandez si le prélèvement à la source vous concerne, quelles sont les formalités administratives à effectuer, ou encore quels montants doivent être déclarés ? Pas de panique ! En tant que VDI, la déclaration des impôts sur le revenu se fait en un claquement de doigts, aussi simplement que rapidement. De quoi consacrer tout son temps à préparer ses réunions de vente à domicile !

Sans plus attendre, découvrez comment déclarer ses revenus d’activité de vendeuse à domicile indépendante.

VDI : comment déclarer ses impôts ?

Tout d’abord, un petit rappel sur le statut VDI s’impose : pour l’administration fiscale, les vendeurs à domicile indépendants bénéficient d’un statut d’indépendant, ET pour la Sécurité sociale, d’un statut d’assimilé-salarié.

En d’autres termes, les VDI sont considérés comme des non salariés par rapport au droit du travail et non donc pas de cotisations versées au titre de l’assurance chômage.
En revanche, d’autres cotisations (prestations maternité, invalidité, décès, assurance maladie) entrent en jeu, le VDI étant assimilé-salarié au regard de la Sécurité sociale. Vous suivez ?

La bonne nouvelle dans tout cela est que toutes ces cotisations sont réglées directement par l’entreprise (le mandant) pour laquelle le VDI (le mandataire) vend les produits. Curieuse de savoir comment devenir VDI ? C’est par là !

Dans les 15 jours suivant le début d’activité, le VDI doit également effectuer une déclaration auprès de l’Urssaf. C’est d’ailleurs la seule démarche administrative à effectuer en tant que tel…ou presque. Eh oui, bien qu’il soit son propre patron, il y a une chose à laquelle le VDI n’échappe pas : les impôts ! En effet, il doit déclarer obligatoirement, chaque année, ses revenus, même s’il n’est pas imposable.

Rien de plus simple : il faut pour cela remplir la Déclaration n°2042C – PROdéclaration complémentaire de revenus pour les revenus de professions non salariées.

La rémunération et l’imposition d’un VDI en fonction de son statut

  • Vous êtes vendeuse à domicile sous statut VDI mandataire comme chez Secrets de Miel : vos revenus doivent être déclarés dans la catégorie BNC (bénéfices non commerciaux).

C’est dans la case 5HQ (ou 5IQ pour le conjoint) qu’il vous faudra reporter le montant de vos recettes (commissions) brutes. Ne faites aucune déduction ! L’abattement forfaitaire du micro-BNC de l’ordre de 34 % sera directement appliqué par l’administration fiscale.

  • Vous êtes VDI acheteur/revendeur : vos revenus doivent être déclarés dans la catégorie BIC (bénéfices industriels et commerciaux).

Reportez le montant de votre chiffre d’affaires brut dans la case 5KO, et le montant de vos commissions brutes dans la case 5KP. Un abattement forfaitaire de 71 % (ventes de marchandises) ou de 50 % (prestations de services) sera automatiquement appliqué.

Bon à savoir : que vous soyez VDI mandataire, commerçant inscrit au Registre du Commerce ou VDI acheteur/revendeur, la distinction entre revenus professionnels et non professionnels tient compte du caractère de votre activité. En effet, si vous exercez votre activité de façon très occasionnelle, vous devrez déclarer vos revenus dans la catégorie des revenus non professionnels.

Déclaration papier

Depuis 2020, et pour répondre notamment à des enjeux environnementaux, le centre des impôts ne transmet plus de déclaration papier pré-remplie par voie postale.

Toutefois, si vous n’avez pas accès à Internet dans votre résidence, il est toujours possible d’effectuer votre déclaration sur papier. Il faudra alors vous procurer le formulaire de déclaration (imprimé 2042C-PRO) auprès de votre Centre des Finances Publiques.

Après l’avoir rempli et signé, vous devrez l’adresser à ce même centre dans les délais impartis.

Déclaration en ligne

Désormais tout est dématérialisé ! Rendez-vous sur le site Internet des impôts, accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Trois dates limites de rendu des déclarations sont fixées annuellement, par secteur géographique. A l’heure actuelle, ces dates ne sont pas encore connues pour 2021.

Emploi VDI mandataire : quel montant déclarer ?

Chez Secrets de Miel, nous proposons à nos conseillères de travailler sous statut VDI mandataire.

En contrepartie de son activité, le VDI-vendeur à domicile mandataire perçoit des commissions sur les ventes réalisées.

En règle générale, la société pour laquelle vous travaillez se charge d’établir chaque trimestre un bulletin de précompte sur lequel est mentionné le montant de vos commissions perçues.

Dans la majorité des cas, le VDI mandataire bénéficie d’un régime fiscal simplifié pour l’imposition de ses revenus :

  • Si les commissions brutes ne dépassent pas annuellement 72 500 € hors taxes (montant 2020)
  • Si le VDI a opté pour le régime simplifié BNC au moment de sa déclaration d’activité.

Le VDI devra s’assurer de ne pas dépasser les seuils de TVA et les plafonds annuels autorisés de chiffre d’affaires. En cas de dépassement, il sera alors assujetti au régime réel de TVA et ne fera plus partie du régime de la micro-entreprise.

Bon à savoir : si vous étiez au chômage avant d’entamer votre activité de VDI et que vous percevez des allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE), vous devrez déclarer, chaque mois, votre activité de VDI auprès de Pôle emploi. De même si vous percevez le RSA. Vous devez mentionner les revenus de votre activité à la CAF.

Le prélèvement à la source pour les VDI

Vous le savez, depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est prélevé directement à la source, en même temps que vous percevez vos revenus, que vous soyez salarié, retraité ou travailleur indépendant.

Toutefois, pour ces derniers, cette nouvelle méthode s’opère différemment avec un régime d’acompte, c’est-à-dire que le taux de prélèvement est actualisé tous les ans en fonction de la déclaration de revenus de l’année passée. Cet acompte est prélevé mensuellement ou trimestriellement par l’administration fiscale, et est régularisé dès que les revenus sont déclarés.

N’oubliez pas : le prélèvement à la source ne vous abstient pas de déclarer vos revenus chaque année !

La date limite de déclaration des revenus

Au-moment où nous écrivons ces lignes, les dates limites pour déclarer ses revenus ne sont pas encore connues pour 2021. Rendez-vous dans les prochains jours sur le site officiel des Impôts.

Pour en savoir plus :

Devenez VDI en cosmetique

UN JOB POUR VOUS !
Secrets de Miel vous invite à rejoindre une équipe motivée et dynamique.
Contactez-nous sans engagement !







Page d'acceuil - bonne humeur