La déclaration d’impôts des VDI

Bonne nouvelle, en tant que VDI mandataire, la déclaration des impôts se fait simplement et rapidement !

Les VDI relèvent donc du régime de l’acompte dans le cadre du Prélèvement à la Source, c’est-à-dire que le taux de prélèvement est actualisé tous les ans en fonction de la déclaration de revenus. Comme tous les ans à partir du mois de mai, le vendeur à domicile doit donc se préoccuper de sa déclaration de revenus de l’année précédente. Celle-ci est d’ailleurs obligatoire, même pour les personnes non imposables.

La déclaration de revenus des VDI

Les revenus issus de l’activité de vente à domicile sont ensuite soumis à l’impôt. C’est la Déclaration n°2042C – PRO qu’il faudra utiliser pour déclarer ces revenus de professions non salariées.

Vous êtes VDI mandataire, vos revenus doivent être déclarés dans la catégorie BNC (Bénéfices non commerciaux).

C’est dans la case 5HQ (ou 5IQ pour le conjoint) qu’il vous faudra reporter le montant de vos recettes (commissions) brutes.

Quels montants déclarer ?

En contrepartie de son activité, le vendeur mandataire perçoit des commissions sur les ventes réalisées.

En règle générale la société pour laquelle vous travaillez se charge d’établir chaque trimestre un bulletin de précompte sur lequel est mentionné le montant de vos commissions perçues.

En général, le VDI mandataire bénéficie d’un régime fiscal simplifié pour l’imposition de ses revenus :

  • Si les commissions brutes ne dépassent pas annuellement 72 600 Euros hors taxes (montant 2019)
  • Si le VDI a opté pour le régime simplifié BNC au moment de sa déclaration d’activité.

Pour en savoir plus :

Devenez VDI en cosmetique

UN JOB POUR VOUS !
Secrets de Miel vous invite à rejoindre une équipe motivée et dynamique.
Contactez-nous sans engagement !







Page d'acceuil - bonne humeur