Le Pollen, un super-aliment

Les abeilles se nourrissent de Miel et de Pollen. Le Pollen est récolté sur les fleurs qu’elles butinent. Elles le ramènent à la ruche et le consomment ensuite sous forme de graines. Le Pollen est une incroyable source de protéines, ce qui lui a valu son surnom de “steak de la ruche”.

Pour que la synthèse des protéines dans l’organisme soit complète, le Pollen contient 8 acides aminés essentiels. Il est aussi une source de vitamines, de fibres et de minéraux. C’est un complément nutritionnel remarquable idéal en complément de la Gelée Royale. Enfin, il antioxydant et agit comme un probiotique, protecteur de la flore intestinale. Ses nombreuses autres propriétés varient en fonction de la fleur dont il est issu.

Il est considéré par les nutritionnistes comme un “super aliment”.

Il est idéal pour les sportifs, les végétariens, les personnes sujettes à des bouleversements hormonaux, des déséquilibres intestinaux ou simplement celles souhaitant renforcer leur organisme.

Les bienfaits du Pollen frais

Le Pollen peut être séché, pour être conservé à température ambiante, ou bien gardé frais, pour conserver toutes ses merveilleuses propriétés.

Grâce à un procédé breveté, nous vous proposons plusieurs Pollens frais, en fonction des saisons (à conserver au congélateur).

Le Pollen frais est riche en fibres, en protéines, en Sélénium – qui contribue au fonctionnement normal du système immunitaire, et en Thiamine et Riboflavine – qui contribuent à un métabolisme énergétique normal et au fonctionnement normal du système nerveux.

Le Pollen frais de Ciste est particulièrement riche en Thiamine, qui contribue à une fonction cardiaque et du système nerveux normale, et en Vitamine E, qui participe à protéger les cellules du stress oxydatif.

Le Pollen frais de Fleurs de l’été (Arbres fruitiers et Saule) a une qualité nutritive exceptionnelle. Il est extrêmement riche en Vitamine B9 (Acide folique ou folate), qui contribue à la croissance des tissus maternels durant la grossesse, à la formation normale du sang, au fonctionnement normal du système immunitaire et à réduire la fatigue. Il est aussi très riche en Phosphore, qui contribue au maintien d’une ossature et d’une dentition normales.

Consommer du Pollen

Le Pollen des abeilles peut être consommé frais ou sec (déshydraté), et s’il peut être pris tout au long de l’année, l’idéal est de le consommer en programme d’au moins un mois, aux changements de saisons.

La bonne dose ? Une grosse cuillère à soupe de graines par jour, pure, à croquer pour le Pollen sec, à faire fondre sous la langue pour le frais, ou encore saupoudrée sur une salade de fruit ou un yaourt.

Le Pollen frais se conserve au congélateur, à l’état frais, il est encore mieux assimilé par l’organisme et encore plus riche en antioxydants.

Les bienfaits du pollen sont nombreux, au bout de quelques jours, vous sentirez un regain d’énergie, une digestion facilitée, un transit amélioré, et des ongles et des cheveux plus forts. En fonction de la fleur dont il est issu, d’autres bienfaits se ressentiront : bonne humeur, meilleure résistance au stress, jolie peau, meilleur sommeil, etc.

Découvrez encore plus d’astuces pour booster votre organisme et être en forme : astuces pour lutter contre la fatigue.

Le Pollen, un atout beauté

La Riboflavine et la Niacine contenues dans le Pollen contribuent au maintien d’une peau normale. Quant au Sélénium, il contribue au maintien de cheveux et d’ongles normaux.

Le Pollen, c’est le secret naturel pour une chevelure forte et resplendissante et une peau équilibrée et éclatante de santé !

Allergie aux pollens : la différence entre ceux des abeilles et ceux du vent

Il y a pollen et pollen.

Le Pollen “anémophile” (porté par les vents), est le plus allergène. Il est responsable du rhume des foins, qui fait éternuer et créé des démangeaisons au Printemps.

Le Pollen “entomophile” (transporté par les insectes) est celui qui nous intéresse ici. En effet, ce pollen des abeilles n’est pas le même pollen. Il est récolté sur les fleurs mellifères par les abeilles. Elles l’enrichissent ensuite de nectar pour former des petites pelotes transportables. Elles vont ensuite le stocker dans les alvéoles de la ruche puis le consommer puisqu’il est leur apport en protéines. C’est aussi en transportant ces pollens qu’elles assurent la pollinisation des fleurs et donc leur reproduction.