Statut VDI : tout comprendre

 

 

Statut VDI : qu’est-ce que c’est ?

Le statut de Vendeur à domicile indépendant est très bien encadré par la loi et très facile à comprendre. Dans les grandes lignes, l’emploi VDI découle d’un contrat VDI mandataire ou acheteur-revendeur. Le vendeur à domicile indépendant est lié par contrat à une entreprise qui lui confie la distribution de ses produits ou services, sans aucun risque ni investissement pour le vendeur.

Secrets de miel décrypte pour vous les différents statuts de VDI ainsi que le régime fiscal dont vous dépendrez en devenant vendeuse à domicile chez nous en détaillant notamment les points suivants : le statut VDI mandataire, l’Urssaf VDI, statut VDI et sécurité sociale, statut VDI et impôt, statut VDI et la TVA, les droits au chômage, la retraite, le statut auto-entrepreneur et le paiement des impôts.

Devenir VDI ?

En tant que VDI vous êtes travailleur indépendant ou micro-entrepreneur, ce statut octroie le bénéfice du régime de protection sociale du salarié. Le vendeur à domicile indépendant est assimilé-salarié au regard de la sécurité sociale (il n’est donc pas affilié au RSI) et indépendant au regard de l’administration fiscale. En France, chaque mois ou trimestre, c’est l’entreprise qui se charge des déclarations et du règlement des cotisations auprès de l’Urssaf. Un bulletin de commission est disponible en téléchargement chaque mois pour les VDI et un bulletin de Précompte leur est envoyé par e-mail chaque trimestre. Ce bulletin détaille les commissions versées.

produits naturels - apithérapie - secrets de la ruche - Secrets de Miel - propolis - miel - gelée royale - pollen - beauté et bien-être - cocooning - santé - made in France
Crédits photo : digisuisse

Comment devenir VDI ?

C’est très simple ! Postulez en ligne, nous vous contacterons très rapidement pour échanger sur vos motivations et vous expliquer notre vision et notre fonctionnement. Secrets de Miel est une entreprise familiale, une grande famille pour nos VDI (vendeurs à domicile), nous répondrons à toutes vos questions avec le sourire ! Rejoignez-nous !

L’emploi VDI est accessible à tous et les formalités sont très légères. Vous signez le contrat, choisissez votre kit de démarrage pour tester nos best-sellers et vous imprégner de notre univers, et c’est parti !

Des formations en e-learning sur le marketing de réseau et des techniques de vente par exemple, en visioconférence et sur le terrain vous sont proposées, vous n’êtes jamais seul. Et le plus important est d’aimer ce que vous faites et de parler de vous et de notre concept avec votre cœur.

Nous ne sommes pas qu’en France ! Devenez VDI en Suisse ou en Belgique.

Qui peut devenir VDI ?

Tout le monde peut devenir vendeur à domicile indépendant ou micro-entrepreneur et créer son propre réseau VDI ! Que vous soyez étudiant, mère au foyer, demandeur d’emploi, travaillant à temps plein, à temps partiel, en activité complémentaire, en retraite, en reconversion professionnelle, en quête de nouveaux challenges etc.

Ce statut se cumule avec presque toutes les autres sources de revenu, chômage, retraite, CDD, CDI…

Nos Conseillers ont tous des expériences, des parcours de vie différents, c’est cela qui rend notre métier de vente à domicile si riche. Chacun peut trouver le rythme qui lui correspond en fonction de ses besoins, de ses attentes, et du temps consacré à son activité Secrets de Miel.

Métier à temps plein, micro-entreprise, complément de revenu ou bouffée d’air frais dans le quotidien, tout est possible, il vous suffit juste d’y croire et d’en avoir envie. Vous êtes dynamique, aimez le contact, les gens, la nature, le soin de l’autre, rejoignez-nous car ce métier est fait pour vous !

>> Découvrez comment convaincre de nouvelles conseillères à devenir VDI grâce aux nombreux avantages de la vente à domicile.

Les 3 types de statut VDI

Le statut de VDI existe depuis 1993 et nait d’un contrat entre l’entreprise de vente directe qui confie la vente de ses produits et services et le vendeur à domicile indépendant aussi appelé agent commercial.

Il existe trois types de contrats de VDI différents qui sont le contrat VDI mandataire, le contrat VDI acheter-revendeur et le contrat VDI courtier. Les avantages, rémunération et fiscalité dépend donc du type de contrat choisi.

Le contrat VDI acheteur-vendeur

Ce contrat implique que le VDI achète du stock à l’entreprise pour ensuite les revendre à ses clients à un prix qu’il fixe lui-même (dans la limite du prix maximum conseillé). Ceci signifie que le VDI prend un risque initial en achetant des produits sans savoir s’il arrivera à les revendre ou pas.

Le VDI gagne donc sa rémunération sous forme de marge appliquée sur le prix coutant du produit qu’il aura acheté à l’entreprise.

Le contrat VDI mandataire

Ici l’entreprise est le mandant et le vendeur le mandataire. Ceci signifie que l’entreprise donne le droit au vendeur de prendre des commandes au nom et pour le compte de l’entreprise. L’agent commercial agit alors en tant que micro-entrepreneur. Dans ce type de contrat le vendeur à domicile ne prend aucun risque. Ce statut de VDI donne alors de nombreux avantages au vendeur car l’entreprise reste propriétaire de ses stocks et le VDI n’a pas à acheter de la marchandise. Il passe des commandes au fur et à mesure de la demande de ses clients donc aucun investissement pour du stock n’est à faire.

Le VDI gagne ensuite de l’argent sous forme de commissions en fonction de son chiffre d’affaires réalisé.

Le contrat VDI courtier

Dans ce contrat le VDI se positionne comme un intermédiaire entre l’entreprise et le client du VDI. Il fonctionne comme celui du VDI mandataire car en théorie il ne devrait constituer que l’intermédiaire entre l’entreprise et le client mais en pratique il est souvent amené à conclure le contrat vente avec le client.

Le VDI courtier, comme le VDI mandataire, gagne une rémunération sous forme de commissions en fonction de ses ventes.

Chez Secrets de Miel notre contrat prévoit deux formes de commissions : des commissions de mandataire et des commissions de courtier pour les ventes internet en particulier.

Qu’est ce que le statut de VDI mandataire ?

Le contrat VDI mandataire

Chez Secrets de Miel, le statut proposé est celui de VDI Mandataire. C’est un des 3 statuts possibles pour un vendeur à domicile indépendant. Le VDI mandataire n’a pas de stock à constituer et vend les produits au nom et pour le compte de l’entreprise qu’il représente. Il devient “ambassadeur” de la marque. C’est aussi le statut le plus avantageux car il n’impose aucune comptabilité à tenir.

Le VDI mandataire est commercial, travailleur indépendant au regard de l’administration fiscale, il est donc imposé sur le revenu dans la catégorie BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Il est considéré comme salarié au regard de la sécurité sociale.

Le contrat de Vendeur à domicile indépendant vous permet de travailler à temps choisi, sans contrainte et sans emploi du temps imposé et comporte de nombreux avantages. Vous êtes libre et maître de votre temps et pouvez cumuler le salaire issu de ce job à temps choisi en VDI avec toute autre source de revenu.

Que vous soyez VDI à temps partiel, le week-end, ou encore Manager à temps plein, agent commercial à la tête d’une société, nous répondons à vos attentes et vous coachons pour vous dépasser.

La rémunération du VDI mandataire

La rémunération du VDI Mandataire dépend du plan de commissionnement de l’entreprise qu’il intègre. Chez Secrets de Miel, nos conseillères gagnent des commissions allant de 20 à 35% sur leurs propres ventes. Mais également des commissions d’animation sur les ventes de leurs recrues, des recrues de leurs recrues… et ce jusqu’à 4 niveaux.

Cela permet à nos vendeuses Française, Belges ou Suisse de toucher chaque mois un complément de revenu ou un très bon salaire pour celles qui pratiquent l’activité à temps plein.

La fiscalité du VDI mandataire

Le VDI est un travailleur indépendant au regard de l’administration fiscale, il est donc imposé sur le revenu soit:

Au regard de l’administration fiscale, le vendeur à domicile avec un contrat de VDI Mandataire est imposé sur son revenu dans la catégorie BNC (Bénéfices Non Commerciaux). Dès lors que montant brut des commissions n’excède pas 72 500€, le régime fiscal est celui du micro-BNC. Un abattement forfaitaire de 34% est alors appliqué. Le bénéfice après abattement est soumis à l’impôt sur le revenu des personnes physiques. L’abattement minimum est de 305€

>> En savoir plus sur le métier de Vendeuse VDI et sur le contrat VDI.

Statut VDI et sécurité sociale

L’indépendance des vendeurs à domicile et ainsi l’absence de lien de subordination implique que le vendeur à domicile soit considéré(e) comme non salarié(e) par rapport au droit du travail. Il n’y a donc pas de cotisations versées au titre de l’assurance chômage. Cependant, le/la VDI est assimilé(e) salarié(e) au regard de la sécurité sociale, cela implique d’autres cotisations telles que pour la retraite, l’assurance maladie, l’assurance accidents de travail ou le congé maternité/paternité, qui sont réglées directement par la société. Le VDI lui-même n’a aucune comptabilité à tenir.

Statut VDI et la déclaration d’impôt

Bonne nouvelle, en tant que VDI mandataire, la déclaration des impôts se fait simplement et rapidement !

Les VDI, agents commerciaux ou vendeurs à domicile relèvent donc du régime de l’acompte dans le cadre du Prélèvement à la Source, c’est-à-dire que le taux de prélèvement est actualisé tous les ans en fonction de la déclaration de revenus. Comme tous les ans à partir du mois de mai, le vendeur à domicile doit donc se préoccuper de sa déclaration de revenus de l’année précédente. Celle-ci est d’ailleurs obligatoire, même pour les personnes non imposables.

>> En savoir plus sur la déclaration d’impôt du VDI mandataire

Statut VDI et la TVA

Nos vendeurs et vendeuses à domicile ne sont pas soumis.es à la TVA tant que le montant annuel de leurs commissions reste sous le seuil de franchise de 34’400€. On dit alors qu’ils/elles sont en franchise de TVA. Ils/elles deviennent assujetti(e)s à la TVA dès lors qu’ils/elles dépassent le seuil de 34’400€ pendant 2 années civiles de suite ou dépassent le seuil majoré (ou de tolérance) de 36’500€ sur une année civile.

La TVA est alors due à partir du 1er jour du mois de dépassement du seuil. Ces seuils de franchise de TVA et majoré évoluent régulièrement, les valeurs indiquées ici correspondent aux années 2020-22 cf. BOI-BAREME-000036-20200129.

Le statut VDI est cumulable !

VDI mandataire et chômage

Si vous étiez Vendeur à Domicile avant la perte de votre emploi, vous pourrez cumuler intégralement votre allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et vos commissions. Si, en revanche, ce n’est qu’une fois au chômage que vous découvrez le beau métier de la Vente Directe, Pôle Emploi procèdera à un calcul pour déterminer le nombre de jours d’indemnités qui vous seront versés : (Montant de votre allocation – 70% des commissions touchées) / Montant de votre allocation journalière = Nombre de jours indemnisés.

Vous êtes demandeur d’emploi et souhaitez travailler avec passion ? Rejoignez la ruche ! 🐝

NB : le cumul de votre allocation chômage et de vos commissions ne doit pas dépasser le montant de votre ancien salaire. Cliquez ici pour en savoir plus sur les normes de rémunérations du statut de vendeuse à domicile (VDI).

VDI mandataire et retraite

Une série de lois et décrets ont récemment assoupli les possibilités de cumul.

Pour continuer de percevoir l’intégralité de votre pension de retraite tout en vous épanouissant en tant que Vendeur à domicile, vous devez remplir les 3 conditions suivantes :

  • Avoir rompu votre contrat de travail ou cessé votre activité d’indépendant.
  • Avoir liquidé vos pensions de retraite des régimes de base et complémentaire, qu’elles soient ou non à taux plein.
  • Avoir rempli à la fois les conditions d’âge et de durée de cotisation vous permettant de liquider vos pensions de retraite de base et complémentaire.

Si vous ne remplissez pas ces conditions :

  • Vous devez suspendre votre activité de VDI débutée avant votre départ en retraite pendant 6 mois
  • Votre pension ne vous sera pas versée dans son intégralité si le cumul de votre pension et des revenus de votre activité de vente directe dépasse un certain plafond.

>> En savoir plus sur le cumul VDI mandataire et retraite

VDI mandataire et Urssaf

Le vendeur à domicile indépendant doit effectuer une déclaration auprès de l’Urssaf dans les 15 jours suivant la première vente. Cette déclaration ne signifie pas qu’il faut vous inscrire au registre du commerce, non. Elle permet uniquement de vous identifier auprès des services fiscaux. Prenez note que cette démarche est obligatoire !

Pour l’inscription à l’Urssaf sous statut VDI, la démarche est extrêmement simple et ne vous prendra que quelques minutes. Attention, l’inscription vendeur à domicile se fait avec les artistes, auteurs… Ne vous inscrivez pas dans une autre catégorie. 🙂

Remplissez ensuite soigneusement les parties relatives à votre activité, vos coordonnées, le lieu d’exercice de votre micro-entreprise (votre adresse, donc) et la fiscalité.

En tant que VDI Mandataire chez Secrets de Miel, cochez la case BNC puis RÉGIME SPÉCIAL BNC. Pour le régime de TVA, vous choisirez : Franchise en Base.

Suite à votre immatriculation auprès du CFE (centre de formalités des entreprises) de l’Urssaf, l’Insee vous attribuera un numéro d’identification unique par établissement, le fameux SIRET (un numéro à 14 chiffres) ainsi qu’un code APE (47.99A vente à domicile).

C’est la seule démarche administrative et obligatoire à effectuer en tant que vendeur à domicile. Vous n’avez pas à vous inscrire à un registre, par exemple.

De même, le paiement des cotisations sociales est fait par l’entreprise, vous n’avez donc rien à faire.

Toutefois, si vous changez d’adresse ou d’activité, vous devez en informer l’Urssaf par le biais de votre espace en ligne.

En outre, à partir du moment où vos revenus dépassent un certain seuil, vous devrez vous inscrire à un registre professionnel pour passer soit agent commercial, soit commerçant.

VDI mandataire et statut d’autoentrepreneur

La règle de base est simple : vous pouvez cumuler une activité en qualité d’auto-entrepreneur et une activité VDI, à la condition que vous soyez assimilé salarié pour cette dernière (c’est ainsi dans la majorité des cas).

Sinon, vous pouvez déclarer votre activité de vendeur à domicile au sein de votre activité d’auto-entrepreneur. Dans les 2 cas, le contrat VDI Secrets de Miel vous permet le cumul qui est assez courant.

VDI mandataire et fonctionnaire

Le cumul est possible dans certains cas. Parlez-en à votre supérieur hiérarchique, qui doit valider votre projet. >> En savoir plus.

VDI mandataire quand on est étudiant

Vous êtes à la recherche du job étudiant idéal ? La Vente à Domicile chez Secrets de Miel est une excellente activité complémentaire pour gagner de l’argent à côté de ses études !

Le métier de vendeur à domicile est accessible à tous ! Il ne nécessite aucune expérience particulière et souvent peu d’investissement, comme chez Secrets de Miel.

>> En savoir plus sur les avantages du statut étudiant quand on est VDI.

Conseils pour déclarer ses impôts 2019 quand on est VDI

Secrets de Miel vous donne ses conseils pour déclarer sereinement votre activité de VDI. Nous vous expliquons également de quelle façon il faut remplir le formulaire de déclaration d’impôts qui est spécifique à la vente à domicile.

>> Rendez-vous sur cette page pour que Secrets de Miel vous accompagne dans vos déclarations !

Devenez conseillère

UN JOB POUR VOUS !
Secrets de Miel vous invite à rejoindre une équipe motivée et dynamique.
Contactez-nous sans engagement !

 







    Page d'acceuil - bonne humeur