Tout ce qu’il faut savoir sur le statut VDI

 

Le statut VDI, bien qu’encadré par la loi, peut s’avérer fastidieux à comprendre. Secrets de miel décrypte pour vous les différents statuts de VDI ainsi que le régime fiscal dont vous dépendrez en devenant vendeuse à domicile chez nous en détaillant notamment les points suivants : le statut VDI et statut VDI mandataire, l’URSAFF VDI, les droits au chômage, la retraite, le statut auto-entrepreneur et le paiement des impôts.

Quel est mon statut en temps que vendeur à domicile ?

Le statut VDI octroie le bénéfice du régime de protection sociale du salarié. Le VDI ou vendeur à domicile indépendant est assimilé-salarié au regard de la sécurité sociale (il n’est donc pas affilié au RSI) et indépendant au regard de l’administration fiscale. C’est l’entreprise qui, chaque mois ou trimestre se charge des déclarations et du règlement des cotisations auprès de l’URSSAF. Un bulletin de commission est disponible en téléchargement chaque mois pour les VDI et un bulletin de Précompte leur est envoyé par email chaque trimestre. Ce bulletin détaille les cotisations versées.


Qu’est-ce que le statut VDI mandataire ?

Chez Secrets de Miel, le statut proposé est celui de VDI Mandataire. C’est un des 2 statuts possible pour un vendeur à domicile indépendant. Le VDI mandataire n’a pas de stock à constituer et vend les produits au nom et pour le compte de l’entreprise qu’il représente. C’est le statut le moins contraignant pour les VDI. Il n’impose aucune comptabilité à tenir.

Le VDI mandataire est un travailleur indépendant au regard de l’administration fiscale, il est donc imposé sur le revenu dans la catégorie BNC (Bénéfices Non Commerciaux).

Être VDI vous permet de travailler à temps choisi, sans contrainte et sans emploi du temps imposé. Vous êtes libre et maître de votre temps et pouvez cumuler ce job à temps choisi en VDI avec toute autre source de revenu.


Statut VDI et Chômage

Si vous étiez Vendeur à Domicile avant la perte de votre emploi, vous pourrez cumuler intégralement votre allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) et vos commissions. Si, en revanche, ce n’est qu’une fois au chômage que vous découvrez le beau métier de la Vente Directe, Pôle Emploi procèdera à un calcul pour déterminer le nombre de jours d’indemnités qui vous seront versés : (Montant de votre allocation – 70% des commissions touchées) / Montant de votre allocation journalière = Nombre de jours indemnisés.

NB : le cumul de votre allocation chômage et de vos commissions ne doit pas dépasser le montant de votre ancien salaire. Cliquez ici pour en savoir plus sur les normes de rémunérations du statut de vendeuse à domicile (VDI).

Il faudra bien penser à faire parvenir chaque mois vos bulletins de commissions à Pôle Emploi. Il seront téléchargeables sur votre Espace Conseiller.


Statut VDI et retraite

Une série de lois et décrets ont récemment assoupli les possibilités de cumul.

Pour continuer de percevoir l’intégralité de votre pension de retraite tout en vous épanouissant en tant que Vendeur à domicile, vous devez remplir les 3 conditions suivantes :

  • Avoir rompu votre contrat de travail ou cessé votre activité d’indépendant.
  • Avoir liquidé vos pensions de retraite des régimes de base et complémentaire, qu’elles soient ou non à taux plein.
  • Avoir rempli à la fois les conditions d’âge et de durée de cotisation vous permettant de liquider vos pensions de retraite de base et complémentaire.

Si vous ne remplissez pas ces conditions :

  • Vous devez suspendre votre activité de VDI débutée avant votre départ en retraite pendant 6 mois
  • Votre pension ne vous sera pas versée dans son intégralité si le cumul de votre pension et des revenus de votre activité de vente directe dépasse un certain plafond.

Statut VDI et auto-entrepreneur

La règle de base est simple : vous pouvez cumuler une activité en qualité d’auto-entrepreneur et une activité VDI, à la condition que vous soyez assimilé salarié pour cette dernière (c’est ainsi dans la majorité des cas).

Sinon, vous pouvez déclarer votre activité de vendeur à domicile au sein de votre activité d’auto-entrepreneur.

Dans les 2 cas, le contrat VDI Secrets de miel vous permet le cumul qui est assez courant.


Conseils pour déclarer ses impôts 2018 quand on est VDI

Afin de déclarer son activité et ses revenus sereinement, Secrets de miel vous guide. Nous vous expliquons également de quelle façon il faut remplir le formulaire de déclaration d’impôts qui est tout spécifique à la vente à domicile.

Chaque année, un document récapitulant toutes vos commissions à déclarer vous est envoyé. Vous n’avez ensuite plus qu’à reporter le montant sans vous poser de question.

Pour votre déclaration d’impôt VDI, laissez-vous guider, Secrets de Miel vous donne toutes ses astuces !

Devenez conseillère

UN JOB POUR VOUS !
Secrets de Miel vous invite à rejoindre une équipe motivée et dynamique.
Contactez-nous sans engagement !